superaliments

Fadas des superaliments ?

Avant-gardistes, curieux et profondément concernés par les valeurs véhiculées par l’enseigne, les membres de l’équipe séduisent les Parisiens avec leur concept vegan, où les superaliments sont rois.

Je m’abonne à Slowly Veggie!

Qui sont-ils ?

Charles et Jean-François se sont lancés dans la restauration en 2007 en créant ce concept de cantine-épicerie, tout en proposant leurs superaliments sur les marchés bio parisiens. Joelma, directrice culinaire latino-américaine, rejoint rapidement le duo, une valise pleine de connaissances sous le bras en matière d’açaï, de guarana ou encore de spiruline. « Pour moi, les superaliments, c’est naturel, je suis née avec », confie-t-elle, fière de cette cuisine qu’elle qualifie d’intuitive. Aujourd’hui, une dizaine de personnes travaillent au restaurant, toutes animées par les mêmes convictions : garantir une alimentation de qualité, qui respecte l’organisme, l’environnement ainsi que tous les acteurs qui ont permis aux produits d’arriver dans les assiettes de leurs clients.


Lire aussi : Shangri-la, dîner vegan de haute voltige ! 


Pourquoi les superaliments ?

« C’est au Pérou, où j’ai vécu dix ans, que j’ai redécouvert les superaliments, telle la caroube, un fruit nutritif à la saveur étonnante et dont le commerce récent a permis de préserver l’écosystème du littoral sur lequel il pousse », raconte Jean-François. Il constate alors la richesse d’une biodiversité préservée par les peuples anciens, et décide de faire connaître ces pépites de la nature.

superaliments

Qu’y mange-t-on ?

Sol ? Du soleil ! Semilla ? Des graines ! Ici, tout est vegan et bio. On y déguste des soupes: la « Détox » au nopal, une feuille qui participe au bon fonctionnement du métabolisme ; la « Vitale » au curcuma et à la maca, une racine qui procure tonus et énergie ; ou encore la « Confort », riche en caroube du Pérou, plante bienveillante pour le système digestif.

Côté assiettes, on a le choix entre la « crue » ou la « chaude ». Généreuses, d’inspiration latine – origine des superaliments oblige –, elles sont ultra-complètes. Garnies de légumineuses, de céréales, de légumes goûteux, de fruits juteux, elles sont assaisonnées de gomasio maison aux fèves de cacao et de caviar d’oléagineux. Une carte de saison, qui change tous les jours. « L’objectif, c’est que chaque cuisinier puisse s’exprimer et que chacun ait sa propre signature », précise Charles.


Lire aussi : ONA : Origine Non Animale à Arcachon


Pour les connaisseurs uniquement ?

Novices, curieux, connaisseurs… Sol Semilla s’adresse à tous ! Sur place, il y a toujours quelqu’un pour expliquer les particularités et les vertus de chaque superaliment. L’équipe organise même des soirées à thème autour d’un produit choisi, qui est, pour l’occasion, décrypté et cuisiné sous toutes ses formes.

Sol Semilla

Épicerie ouverte tous les jours. Cantine fermée les dimanches soir, mardis soir et lundis toute la journée.

Texte : Maëva Terroy 

Photos : Marie-José Jarry


Cet article vous a plu ? Découvrez le magazine Slowly Veggie, son application iOS et android