JE M’ABONNE À SLOWLY VEGGIE !

Sondage végétarien auprès des français : selon un sondage OpinionWay réalisé pour Terra Eco, 10 % des Français seraient prêts à le devenir. Un bond considérable par rapport aux 3 % de végétariens estimés actuellement en France.

Sondage végétarien auprès des français, triplement en quatre ans

Réalisé les 27 et 28 janvier 2016 sur un échantillon représentatif de 1 052 personnes, le sondage OpinionWay commandé par Terra Eco est éloquent.

Si aujourd’hui les végétariens français sont estimés à 3% de la population, parions que ce chiffre est destiné à augmenter dans les années qui viennent, comme le prouve les résultats de ce sondage.

En effet, 18% des sondés âgés de 35 à 49 ans envisagent de devenir végétariens.

Pour les plus de 50 ans, ce chiffre tombe à 10%. Concernant les 3% de végétariens, leur principale motivation à ce régime concerne le bien-être animal. Et quant aux irréductibles omnivores, qui représentent tout de même 87% des sondés, 50% d’entre eux déclarent trop aimer la viande ou le poisson pour arrêter d’en consommer.

Les français plus végétariens que les autres pays ?

Le végétarisme, effet de mode ou tendance de fond ?

A l’heure où les scandales alimentaires se multiplient et où les consommateurs se soucient de plus en plus de l’origine des aliments, que ce soit pour leur santé, le bien-être animal ou celui de la planète, gageons que la prise de conscience et le mouvement qui en découle va s’amplifier et se pérenniser, à l’image des autres pays européens.

Car si la France se situe dans la fourchette basse du nombre de végétariens (3%), l’Allemagne, la Suisse ou l’Autriche en comptent déjà entre 5 et 9,9%, loin derrière le trio de tête : Royaume-Uni, Italie et Suède, qui affichent tous les trois plus de 10% de végétariens.

Autre fait intéressant : les Pays-Bas affichent seulement 3 à 4,9% de végétariens, mais ils sont en revanche près de 85% à être considérés comme flexitariens (ne mangeant pas de viande tous les jours).

Et vous, les omnivores, seriez-vous prêts à devenir végétarien et, si oui, pour quelles raisons ?

Source : Terra Eco