seitan

Seitan VS protéines de soja 

Le premier est à base de blé, le second de soja. L’un se présente sous forme de steak, l’autre de pépites. Deux sources de protéines végétales à cuisiner sans attendre ! Seitan vs protéines de soja, le match !

Je m’abonne à Slowly Veggie!

Qu’est-ce que c’est ?

Le seitan est une spécialité à base de protéines de blé, réalisée à partir d’un mélange d’eau et de farine. La pâte obtenue, débarrassée de l’amidon et du son, est cuite dans un bouillon et présentée en bloc ou en tranches, de couleur brun clair.

Les protéines de soja texturées sont fabriquées à partir de farine de soja déshuilée. Celle-ci est mélangée à de l’eau, chauffée et mise en forme. On en trouve de différentes tailles : en flocons, en gros morceaux ou en médaillons.


Lire aussi : Riz complet ou riz sauvage ? 


Ça me fait du bien ?

Avec 25 g de protéines par portion de 100 g, le seitan est un aliment idéal pour faire le plein de protéines tout en limitant les calories. Malheureusement, si vous êtes « cœliaque », il faudra vous en passer: c’est un véritable concentré de gluten.

Elles sont les championnes des aliments protéinés (45 g de protéines par portion de 100 g). Et à l’inverse de leur concurrent, les protéines de soja texturées sont sans gluten. Autre atout: elles sont pauvres en matières grasses.

Sinon, c’est bon ?

Le goût du seitan est neutre: il dépend surtout de son assaisonnement. N’ayez pas peur d’avoir la main lourde sur les aromates, ce sont eux qui lui donnent toute sa saveur. Sa consistance, assez compacte, ne plaît pas à tous les palais.

Vous trouvez que les protéines de soja manquent de saveur? Misez tout sur la préparation: dans un bouillon de légumes, une sauce tomate épicée ou une marinade à la sauce soja. Sa texture spongieuse ne fait pas toujours l’unanimité.


Lire aussi : Tofu ou tempeh ? 


Comment je les cuisine ?

Sauté à la poêle en cubes, pané en nuggets, frit en boulettes ou mijoté sous forme hachée, le seitan se prête à toutes sortes de préparations. Les recettes incontournables? Le burger veggie, le curry de légumes et le chili sin carne.

Elles gonflent comme des éponges au contact d’un liquide. Pour cuisiner les protéines de soja, on les plonge dans un bol d’eau, un bouillon ou une marinade. Réhydratées, elles se glissent aussi bien dans une sauce bolognaise que dans des légumes farcis.

Verdict

Le match est serré Le prix va les départager! Avantage aux protéines de soja texturées, presque deux fois moins chères que le seitan. Autre bon point, on les trouve en vrac dans certains magasins bio.

Texte : Olivia Bertin 

Illustrations : Vania Nikolcic


Cet article vous a plu ? Découvrez le magazine Slowly Veggie, son application iOS et android