choisir rice cooker

JE M’ABONNE À SLOWLY VEGGIE !

En version XXL ou mini, c’est l’appareil à dégainer pour obtenir un grain cuit à la perfection. Si vous hésitiez encore à réaliser sushis, bibimbaps ou « thali », avec le rice cooker, lancez-vous les yeux (presque) fermés. Notre conseil pour bien le choisir.


Lire aussi : La citronnelle, ce petit jonc odorant !


Comment ça marche ?

La cuisson débute par évaporation et absorption du liquide sous une légère pression – comme un tajine –, puis se poursuit par une phase de maintien au chaud à 65 °C, qui permet d’attendrir et de gonfler les grains.

Mode d’emploi du rice cooker

Son maniement est archi-simple et nul besoin de balance, il vous suffit de mesurer la portion de riz à l’aide du verre doseur fourni avec l’appareil. Généralement, le verre peut contenir 120 g de grains secs, sachant qu’il faut compter 1/2 verre par personne.

Lavez soigneusement le riz afin d’éliminer la poussière et la fine couche d’amidon responsable de la texture collante, et placez-le dans la cuve de l’appareil.

Versez l’eau (prévoyez environ deux volumes d’eau pour un volume de riz), fermez le couvercle du rice cooker, branchez la machine et lancez la cuisson.

La modernité s’occupe du reste ! Après évaporation de l’eau, le rice cooker détecte que le riz est cuit et le garde au chaud.

Il suffit alors de le laisser gonfler pendant 10 à 15 minutes. Ne reste qu’à ouvrir le couvercle, à mélanger et à servir le riz.

Vous pouvez y faire cuire tout type de variétés, mais préférez les riz complets, au profil nutritionnel plus intéressant.

Critères pour choisir un rice cooker

Il existe deux types d’appareils de rice cooker.

Les modèles les plus basiques sont simplement composés d’une cuve amovible et d’un couvercle en verre qui laisse passer l’air. Ils sont très faciles d’utilisation : on appuie sur un bouton pour lancer la cuisson puis l’appareil bascule automatiquement sur la fonction « maintien au chaud ». Le couvercle n’étant pas hermétique, il n’est pas possible d’y cuire des aliments à l’étouffée.

Un peu plus élaboré, l’autocuiseur à riz dispose d’un bouton et de deux positions (« cuisson » et « maintien au chaud »). Il comprend une cuve amovible et un panier vapeur. Il diffère aussi du précédent modèle par son couvercle hermétique.

Si vous souhaitez seulement cuire du riz, le premier appareil est fait pour vous. Pour des recettes plus élaborées, optez pour le second.

Soyez attentif à la capacité de la cuve : pour deux personnes, moins d’un litre suffit, mais préférez une plus grande cuve si vous devez nourrir une famille nombreuse.

Renseignez-vous aussi sur le revêtement intérieur – à choisir anti­adhésif – et évitez les modèles dont le raccordement électrique est aligné avec l’accroche du couvercle, l’écoulement d’eau en fin de la cuisson risquant de faire sauter les plombs !


Lire aussi : Lentille verte ou lentille corail ? Laquelle choisir ? 


On cuisine quoi d’autre avec un rice cooker?

C’est l’appareil idéal pour la cuisson du riz, mais pas seulement !

Vous pouvez également l’utiliser pour cuire d’autres graines, céréales comme légumineuses (sarrasin, quinoa, boulgour, lentilles…), et même pour concocter des mijotés ou des gâteaux.

Pour préparer un dhal de lentilles corail, il vous suffit par exemple de mettre au fond de la cuve les lentilles, les épices et un oignon émincé, puis de verser le liquide (lait de coco, eau…).

Les modèles pourvus d’un panier vapeur vous permettront de cuire des légumes en préservant toutes leurs qualités nutritives.

 J’y cuis aussi mon gâteau

Pour ce faire, il suffit de préparer un appareil classique. Pour un moelleux au chocolat, prévoyez : 100 g de chocolat noir, 50 g de beurre demi-sel, 50 g de sucre, 2 œufs, 50 g de farine et 1/2 sachet de levure.

Huilez le fond de la cuve, versez la préparation et lancez la cuisson. Quand elle est terminée, laissez le gâteau 15 minutes en position « maintien au chaud ».

Vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau et laissez refroidir avant de démouler.

Corvée de nettoyage

Lavez la cuve et le couvercle à l’eau et au produit vaisselle à l’aide d’une éponge.

N’utilisez surtout pas le grattoir, vous risqueriez de rayer la surface antiadhésive de la cuve.

Si le riz a collé et qu’il y a une couche légèrement caramélisée au fond de la cuve, retirez-la délicatement avec une spatule souple avant de débuter le nettoyage.

Si cela ne suffit pas, laissez tremper pendant plusieurs heures.

Notre sélection de rice cooker

 

  1. Basique. Cuiseur à riz RC150, 1,5 litre, 500 W, Proline, 24,90 €.
  2. Kawaii. Cuiseur à riz Sushi Party, 1,2 litre, 500 W, Brandt, 59 €.
  3. Familial. Cuiseur à riz HD3011/08 Daily Collection, panier vapeur, 3 litres, 500 W, Philips, 49,99 €.

 

Jill Cousin.

Les recettes véganes au rice cooker de Lisa Kitahara