JE M’ABONNE À SLOWLY VEGGIE !

Fini les panais, potimarrons et autres courges ! Le printemps revient avec son lot de nouveautés à déguster toutes fraîches. Découvrez sans tarder les fruits et légumes de printemps qui vont vous régaler !

Les fruits et légumes de printemps

fruits et légumes de printempsLégume de printemps : l’asperge

Légume printanier par excellence, l’asperge française est disponible d’avril à juin. Blanche, violette ou verte, notre cœur balance… Il s’agit pourtant d’une seule et même variété, la différence de couleur vient de leur temps d’exposition au soleil. La blanche est cueillie dès que sa pointe perce la terre, la violette après être sortie de quelques centimètres et la verte lorsqu’elle mesure une quinzaine de centimètres. Pour bien choisir une asperge : choisissez les tiges fermes et droites, les bourgeons bien serrés et les talons brillants et humides. Elles se conservent au frais pendant 
une semaine, en couvrant la base de la botte d’un papier absorbant humide.

Légume de printemps : radis rose

Originaire du Proche-Orient et vieux de 4 000 ans, le radis est un des légumes les plus anciens au monde. Même s’il est disponible toute l’année, c’est de mars à juin qu’il est à son apogée. Ses feuilles doivent être bien vertes et vigoureuses, et les radis fermes, sans taches ni fêlures. Une racine cassante est également un gage de fraîcheur. Régalez-vous le jour de vos emplettes ou glissez-les au frais quatre jours au maximum. Ne jetez pas les fanes  de radis : elles sont délicieuses dans une soupe.

Légume de printemps : oignon nouveau

Ce petit oignon nouveau, également qualifié de « primeur » ou « botte », est récolté avant maturité. Toujours vendu en botte, on le reconnaît 
à son petit bulbe blanc, ferme et brillant, et à ses longues tiges vertes qui doivent être bien croquantes. Il est disponible de mars à octobre 
et se conserve au frais pendant une semaine, dans une boîte hermétique pour en contenir l’odeur. Il peut être dégusté aussi bien cru que cuit. Au moment de servir, n’hésitez pas à parsemer vos plats de ses tiges hachées menu. Leur parfum subtil et doux ? Un vrai délice !

fruits et légumes de printempsLégume de printemps : navet primeur

Le navet dit « primeur », « nouveau » ou encore « de printemps » est récolté de mi-mars à juin, avant sa complète maturité. Il est présenté en botte, avec ses fanes. Les navets sont de petite taille, et leur couleur offre un dégradé du violet au blanc. Ils doivent être bien fermes, sans taches ni fêlures, et leurs feuilles d’un vert intense. À la différence du navet d’hiver, le navet nouveau, qui est très tendre, n’a pas besoin d’être épluché mais simplement brossé. Comme celles des radis, 
ses fanes se cuisinent en soupe. Il se conserve au frais pendant trois ou quatre jours, alors croquez-le vite !

Légume de printemps : chou-rave

Injustement délaissé après la Seconde Guerre mondiale, le chou-rave retrouve petit à petit sa place en cuisine. Sa saison bat son plein entre mars et novembre. On l’aime petit, 
le bulbe bien ferme. Signe de fraîcheur : des tiges et des feuilles 
vert foncé et souples. Il se conserve dans le bac à légumes du réfrigérateur pendant environ une semaine et se consomme aussi bien cru que cuit. 
Ses feuilles vous tentent ? Cuisinez-les comme des épinards.

 

Printemps : les fruits de la saison

La saison de la rhubarbe

La rhubarbe, cultivée principalement dans le nord et l’est de la France, 
fait son apparition d’avril à juin. C’est un fruit particulièrement acide. On consomme sa tige, mais pas sa feuille, car elle est toxique. Ses tiges doivent être fermes et lisses, de couleur rouge, rose ou nuancée de vert selon la variété, et ses extrémités ne doivent pas être sèches. Elle se conserve au frais pendant quelques jours et se déguste le plus souvent cuite en compotée, confiture ou 
tarte. Elle se marie extrêmement bien avec les fraises, les framboises ou encore les pommes.

Fruit de printemps : la fraise des bois

Sauvage, la fraise des bois s’épanouit dans les sous-bois ou à leur lisière, et sur les talus arborés. Selon la variété, ses petits fruits sont rouges ou jaunâtres et arrivent à maturité en juin. Ils offrent une chair fondante, à la saveur plus puissante et parfumée que ses cousines cultivées. Cueillez la avec délicatesse car elle est très fragile, puis rincez-la rapidement sous l’eau fraîche et épongez-la avec précaution dans un torchon. Dégustez-la nature, à la crème ou avec du vin, c’est un délice. N’hésitez pas à l’utiliser aussi en tarte, en coulis ou en confiture : son parfum rappelle presque celui d’un bonbon.

 

Illustrations ©Vania Nikolcic