JE M’ABONNE À SLOWLY VEGGIE !

L’enseigne BHV se met à l’agriculture urbaine. D’ici septembre 2016, le grand magasin parisien va aménager un potager sur son toit et produire près de 1500 m2 de cultures hors-sol.

 

L’agriculture urbaine se répand à Paris ! Après Les Galeries Lafayette Haussman, c’est au tour du Bazar de l’Hôtel de Ville de végétaliser son toit. Au programme : fruits, légumes, aromates et fleurs seront cultivés au 8ème étage de l’enseigne située dans le quartier du Marais. Sur les 2000 m2 de surface, près de 1500 seront exploités par des cultures hors-sol, le tout géré par l’association Sous les fraises.

Inauguration prévue pour septembre 2016

Question planning, après avoir sécurisé et préparé le toit, les premières cultures seront plantées au mois de juin pour une inauguration prévue en septembre 2016. Et contrairement au potager vertical des Galeries Lafayette non accessible au public, celui-ci sera ouvert aux visiteurs. En effet, le directeur du BHV, Alexandre Liot, aimerait faire connaître au plus grand nombre ce nouveau mode d’agriculture : « Nous souhaiterions créer des partenariats avec les écoles de la ville de Paris pour expliquer aux enfants comment fonctionne une agriculture hors-sol, sur un toit, et pour leur montrer que cultiver des fruits et légumes en pleine ville peut permettre une récolte de produits d’une qualité exceptionnelle. ».
Et que faire des fruits et légumes récoltés ? Du commerce locavore, puisqu’ils seront vendus à des restaurants de proximité, avant de peut-être les commercialiser sur place.

©BHV/LSA

©BHV/LSA

100 hectares de toits et murs végétalisés à Paris d’ici 2020

Le développement de l’agriculture urbaine à Paris se place dans le cadre du Paris Action Climat, et pour lequel plusieurs grandes entreprises, dont le groupe des Galeries Lafayette (dont le BHV fait partie) ou encore Monoprix, ont signé la charte « 100 hectares de toits et murs végétalisés à Paris d’ici 2020 ».
En effet, d’ici 2020, la ville s’engage à végétaliser 100 hectares de toits, façades et murs dont un tiers sera consacré à l’agriculture urbaine, mais aussi à ouvrir 30 hectares supplémentaires de jardins au public, à planter 20 000 nouveaux arbres, à soutenir 200 projets de végétalisation participative dans le cadre de l’opération « Du vert près de chez moi »,  ou encore à développer des fermes pédagogiques, vergers et potagers dans les écoles.

Sources : Magazine LSA / Les Echos