JE M’ABONNE À SLOWLY VEGGIE !

Sa forme affiche un sourire franc tandis que sa chair tendre et gourmande ravit petits et grands. Banale, La banane? Pas vraiment.

Classe B

La banane, c’est le fruit qui contient le plus de vitamine B6. Une banane peut ainsi couvrir près d’un quart de nos besoins quotidiens. Elle joue un rôle important dans le bon fonctionnement des systèmes nerveux et immunitaire. Énergisante, elle combat aussi la fatigue.

Nutrition, c’est tout bon !

Grâce à sa teneur en fibres, minéraux et oligoéléments (potassium et manganèse), la banane est un petit bijou pour l’organisme. Riche en antioxydants, elle préviendrait l’apparition de troubles digestifs, notamment l’acidité gastrique en raison de son appartenance aux aliments « basiques » (contraire d’acides).

La banane

Herbe géante

Contrairement à ce que l’on croit, le bananier n’est pas un arbre mais une plante herbacée qui mesure parfois jusqu’à 15 mètres de haut. Son « tronc » est composé des feuilles qui s’enroulent les unes sur les autres.

Histoire ancienne

Sa culture est ancestrale et remonterait à plus de… 10 000 ans! Elle puise ses origines en Nouvelle-Guinée. Il faut attendre la fin du XVe siècle pour que les Européens la découvrent aux Antilles et quatre siècles de plus pour que commence sa commercialisation.
Elle est aujourd’hui l’un des fruits préférés des Français (
Source Interfel)

L’embarras du choix

Si la cavendish est la plus répandue, on compte plus de 1 000 variétés. Deux catégories se distinguent : les bananes dessert, à la saveur sucrée, et les bananes à cuire, telle la plantain, qui se consomme comme un légume et se prépare bouillie, frite ou sautée.

Pas de gâchis

Le bananier offre de nombreux avantages : outre la production de fruits, il possède des feuilles ultra-résistantes, utilisées pour un usage domestique (paniers, contenants…). Côté cuisine, elles font des papillotes naturelles idéales.

Dégustation optimale

Cueillie avant maturité, elle arrive sur nos étals encore verte. Pour profiter pleinement de sa saveur, il convient de la laisser mûrir et de la déguster lorsqu’elle est jaune et légèrement tachetée. Attention, elle craint le froid : au réfrigérateur et à moins de 12 °C, elle noircit et perd sa saveur. Conservez-la à température ambiante.

Rien ne se perd !

L’intérieur de sa peau combat l’acné et les cicatrices, soulage les piqûres d’insectes et les irritations de l’épiderme, et est aussi efficace contre les verrues. Au jardin, elle s’utilise comme répulsif à pucerons et comme engrais naturel pour les plantations.

Idée de recette: Banane bread

La banane 1

Texte Aurélie Garreau