gelifiant vegan gelatine

JE M’ABONNE À SLOWLY VEGGIE !

Un gelifiant vegan ?

J’adore la panna cotta. Je craque pour les bonbons. J’adore tout ce qui contient la gélatine, et la gélatine, vous l’aurez compris, c’est pas du tout veggie ! Selon le site vegactu, « 95% de la production mondiale de gélatine contient du porc. Pourquoi tant de gélatine animale ? Tout simplement car il faut bien faire quelque chose de la peau et des os des animaux tués. La gélatine animale ne coûte quasi-rien, c’est pour ça qu’on en trouve un peu partout ». Mais il n’y a pas que la gélatine animale comme gélifiant dans la cuisine, si ?

J’ai mis un peu de temps à comprendre tout ça, à lire entre les lignes des étiquettes, à tout déchiffrer. Mais maintenant j’ai compris et j’ai dit adieu à certaines de mes douceurs sucrées favorites, parce que manger des dragibus aux os et à la peau de porc, je vous avoue que ça ne me donnait pas plus envie que ça… Il me fallait donc trouver un gélifiant oui, mais vegan. Jusqu’à ce que je découvre certains substituts qui fonctionnent tout aussi bien, et sans aucune trace animale dedans.

L’agar agar, l’alternative à la gelatine pour sauver mes panna cottas

L’agar agar est une substance issue d’une algue rouge poussant un peu partout (Asie du Sud, et même la Bretagne). Une fois récoltée, elle est lavée et bouillie dans le but d’en faire de la poudre ou des filaments. Généralement, dans le commerce, on la trouve sous forme de poudre blanchâtre. Ce qui est bien avec l’agar agar, c’est qu’elle a un goût neutre et peut se rajouter à n’importe quelle préparation sans en altérer le goût… Elle est parfaite dans le rôle de gélifiant.
J’ai testé pas mal de versions de la panna cotta vegan : lait de coco, agar agar, un peu de sucre. J’avoue que j’ai pas mal tâtonné… Souvent je me retrouvais avec une sorte de mixture assez dure et contenant des grumeaux, même en suivant certaines recettes. Mais je pense que le problème venait certainement de la mise à ébullition du mélange, donc de ma faute. Mais il est aussi pas mal dit qu’il faut doser au gramme près l’agar agar… Le dosage est donc un poil plus compliqué qu’avec une feuille de gélatine, mais on s’en sort quand même.  Depuis, j’ai enfin compris et mes panna cotta vegan envoient du lourd (parlons peu, parlons franc). C’est le seul substitut à la gélatine que j’ai pu tester. Une fois qu’on sait le doser, c’est simple comme bonjour et ça fait à 100% le job.

Lire aussi : Recette sans oeuf : nos substituts coup de coeur !


La recette de panna cotta passion-coco de Slowly Veggie

Guide de préparation de la recette de panna cotta

Prépation de la recette de panna cotta passion-coco pour 4 personnes : 15 min. Repos : 3 h. Cuisson : 15 min.

Ingrédients pour la recette de panna cotta au gélifiant d’agar agar

  • 1 citron vert bio,
  • 8 c. à soupe de coulis de mangue,
  • 3 fruits de la passion,
  • 1 gousse de vanille,
  • 40 cl de lait de coco,
  • 10 cl de lait d’avoine,
  • 5 c. à soupe de sirop d’érable,
  • 1/2 c. à café d’agar agar,
  • 40 g de sucre

Lire aussi : Mieux sans lactose ?


Ustensiles pour réaliser la panna cotta vegan sans gélifiant d’origine animale :

  • 4 pots de 12,5 cl chacun

Préparation de la recette de panna cotta vegan passion-coco

  1. Fendez la gousse de vanille en deux, prélevez les graines. Faites caraméliser le sucre dans une casserole.
  2. Utilisation agar agar : mélangez le gélifiant d’agar agar avec le lait d’avoine. Versez-le dans le caramel avec le lait de coco et les graines de vanille. Portez à ébullition et laissez cuire 3 min.
  3. Versez 2 c. à soupe de coulis de mangue dans chaque petit pot. Prélevez le zeste du citron puis pressez le fruit. Mélangez le zeste et 2 c. à soupe de jus à la crème cuite. Répartissez le tout dans
    les 4 petits pots et placez au réfrigérateur pour au moins 3 h.
  4. Coupez les fruits de la passion en deux, recueillez la chair et versez-la dans une casserole avec le sirop d’érable. Portez à ébullition et faites réduire 1 à 2 min. Laissez refroidir.
  5. Avant de servir, répartissez la sauce passion sur chaque pannacotta.

Alors, qu’est ce qu’on attend pour remplacer la gélatine ?