se lever plus tôt

JE M’ABONNE À SLOWLY VEGGIE !

Mettre son réveil plus tôt, un gain de productivité au boulot

Il y a quelques années, je ne m’en serais pas pensée capable. Et pourtant, j’ai enfin appris à me lever tôt le matin.

Et j’y ai vu un réel gain de productivité.

J’ai toujours eu la chance d’être de ces gens qui n’ont pas besoin de mettre 1000 réveils pour se lever.

Un seul me suffit.

Depuis 1 ou 2 ans, je n’en ai pratiquement plus besoin finalement. Je me lève systématiquement vers 7-8h, et j’ai juste… toute la journée devant moi. Pendant les vacances c’est génial.

J’adore ce sentiment d’avoir une longue journée qui arrive. J’ai le temps de me consacrer à mes projets, j’arrête de culpabiliser de remettre mes plans au lendemain…

Et finalement, à la fin de la journée, je me sens plutôt bien, pas plus fatiguée qu’un autre, et mon gain de productivité est décuplé.

Que ce soit dans ma vie personnelle ou professionnelle.

Pourquoi se lever plus tôt ?

Se lever plus tôt permettrait de commencer la journée du bon pied, de façon plus motivante.

Personnellement, quand je travaille, je me pousse à me lever à 6h.

Et ça a changé mon quotidien (rien que ça !). On a le temps de se préparer à la journée qui arrive, aussi bien psychologiquement que physiquement.

Aussi parce qu’à un autre moment de la journée, on est plus occupés et on a moins le temps de se consacrer à tous nos projets.

Par exemple, lorsque je rentre d’une journée de boulot le soir, j’ai parfois du mal à faire tout ce que j’avais à faire, parce que je me sens fatiguée.

Et surtout, parce que le matin finalement, on est plus aptes à apprendre, on est plus réceptifs et notre esprit est plus éveillé.

Ca nous permet d’appréhender tranquillement la journée qui arrive, et on y observe un véritable gain de productivité, surtout quand on est devenu senior dans son emploi.


Lire aussi : L’été, dans la tête et dans l’assiette !


Mon processus de réveil à moi

Ca parait évident, mais déjà il faut apprendre à se coucher un peu plus tôt aussi , c’est pas sorcier.

Oui parce que je ne vais pas vous mentir, mais si je me couche à 5h c’est clair que je ne vais pas me réveiller à 6h automatiquement.

Mais j’ai appris à me coucher plus tôt et à connaître mes limites.

En semaine, je me couche à maximum 2h du matin si je veux être sûre d’être en forme le lendemain.

Donc finalement, ça ne m’empêche pas de vivre, je peux sortir tranquillement, regarder un film, faire mes lessives, manger des tartinades… j’ai le temps quoi !

J’ai aussi un rituel du coucher bien pépère.

Avant de dormir généralement je me mate quelques minutes d’un film, ou je bouquine. Simple mais efficace.

A force de s’y tenir, mon corps comprend que c’est l’heure d’aller dormir.

Mais attention, l’idéal serait de garder le même rythme le week end…

Alors forcément, quand vous rentrez tard, dormez le temps dont vous avez besoin.

Mais lorsque vous rentrez à une heure qui vous semble suffisante pour ne pas être complètement décalé le lendemain, continuez à mettre votre réveil.

Je vous assure qu’avoir l’impression de profiter entièrement du week end avec des journées plus longues, ça n’a pas de prix. J’ai beaucoup moins le blues du dimanche soir depuis que j’ai adopté naturellement cette méthode.

Et j’appréhende la semaine avec un gain de productivité assuré.

Après l’étape du réveil

Quand je traine un peu des pieds le matin, je fonce sous la douche, personnellement c’est mon meilleur allié « réveil tranquille » avec mon café au lait de soja vanille (coeur coeur). Ensuite en général, je me prépare un bon petit déjeuner : porridge, café, jus…


Lire aussi : 5 idées beauté pour se recharger


Tout le monde dit qu’il faut éviter les écrans le matin, mais bon moi j’avoue que ça m’est devenu indispensable de petit-déjeuner devant une série.

Ca a été un réel plaisir de déjeuner le mardi matin devant le nouvel épisode de Game of Thrones pendant ces 2 derniers mois (RIP petit ange parti trop tôt). Après selon les aspirations de chacun, on peut tout faire en mangeant : lire un bon bouquin, méditer ou parler à son chat (y’a que moi qui fait ça ?).

Après, je-prends-soin-de-moi. Je suis du genre à passer grosso modo 15 minutes à me préparer, mais à apprécier en mettre 45, juste pour le plaisir d’avoir le temps.

Toutes ces étapes à mon processus de réveil me sont devenues indispensables : je suis moins fatiguée le soir, je suis plus motivée pour aller bosser, je suis de bonne humeur et je me vide la tête. Je me prépare doucement à la transition « maison » – « boulot ». Mes journées sont devenues plus productives.

Recommandations que d’autres ont testé et approuvé

Eloigner son réveil

Pour les vrais réfractaires du lever, il y a la technique toute bête de poser son réveil à un endroit inaccessible depuis le lit.

Ainsi, quand il sonne, plus d’excuse : on doit se lever du lit pour aller l’éteindre. C’est bon, la moitié du chemin est faite.

Faire du sport

Certains commencent directement la journée avec une séance de sport pour se dépenser et se vider l’esprit.

Le mieux c’est de préparer sa tenue et ses accessoires la veille, comme ça, mentalement, avant d’aller se coucher on se prépare psychologiquement à se lever le lendemain pour aller se dépenser.

Un petit encas (type une banane) et de l’eau (car on se déshydrate la nuit), une playlist motivante dans les oreilles et on y va !

Et une fois qu’on a fait du sport le matin, c’est fait, on n’a plus besoin d’y penser toute la journée en culpabilisant d’avoir la flemme d’y aller après le boulot… Après le sport, on se prend un vrai petit déj , et on est paré pour la journée !

Le gain de productivité se trouve aussi dans la motivation à se dépenser. Personnellement, je n’ai pas encore réussi à prendre cette habitude, mais j’y crois !

Le concept du Miracle Morning : le gain de productivité assuré

Ca fait déjà quelques mois qu’on le voit se balader sur la toile.

Personnellement, je ne suis pas encore prête à me lever à 5h du matin. Pourtant, il serait dit que se lever (très) tôt serait la clé du bonheur…

Et de la productivité.

C’est l’auteur du livre, Hal Elrod, qui le dit. Par exemple, aux States, ils se lèveraient apparemment entre 4h et 6h du matin pour avoir la journée devant eux.

C’est sur ce constat qu’est né le miracle morning : levez vous à 5h30, faites du sport, méditez, lisez un livre, baladez vous…

Vous avez le temps.

Alors bon, lorsque j’ai visionné des vidéos d’américains ayant adopté cette autodiscipline, je me suis aperçu qu’en même temps, quand on vient de Californie et qu’on a l’opportunité de courir à 5h du mat’ au bord de la mer…

C’est quand même plus motivant que de courir à 5h du mat’ à Paris au milieu des voitures et des pigeons (j’adore les pigeons hein).

Mais si vous appréciez cette face de Paris ou si vous avez la chance d’habiter au bord de la mer, pourquoi pas tester ?

Les 6 activités à adopter

Dans son livre, Hal conseille 6 activités à réaliser au réveil. Cet article les résume très bien :

  • Silence : il s’agit de maitriser notre conscience et réduire notre stress en méditant, priant, respirant, réfléchissant…
  • Affirmation : il faut répéter à voix haute, écrire, imaginer, des affirmations sur la personne que nous voulons devenir
  • Visualisation : cela consiste à imaginer ce que nous voulons devenir et de nous imaginer en train de l’accomplir
  • Exercice : il s’agit de se vider la tête en se dépensant, et en faisant du sport
  • Lecture : afin d’acquérir des connaissances Hal recommande de lire chaque matin quelques pages d’un livre de non fiction
  • Ecrire : tenir un journal et y écrire chaque matin nos idées, nos projets, ce pourquoi nous sommes reconnaissant, ce qui nous rends heureux

Une influenceuse que j’aime beaucoup, Georgia Horackova s’y était même mis et avait vu son quotidien changer du tout au tout, et elle l’explique très bien en vidéo.

Ainsi, se lever plus tôt nous ferait appréhender la journée d’une manière plus positive que si on levait à la hâte pour aller bosser dans 10 minutes.

Après bien entendu, tout le monde n’est pas forcément fait pour se lever tôt, si vous n’êtes pas prêts et que vous n’y arrivez vraiment pas, ne vous forcez pas.

Vous n’êtes pas comme ça et c’est très bien : vous êtes comme vous êtes.