champagne atypique

JE M’ABONNE À SLOWLY VEGGIE !

Une envie de champagne atypique ? Boris Politi vous en livre une autre idée… Boris Politi soutient des vins de vignerons qui se distinguent de ceux des marques champenoises bien connues. Une envie de champagne oui, mais qui sort un peu de l’ordinaire.

En quoi consiste Un Voyage en Champagne ?

Cette structure réunit plusieurs vignerons champenois afin de faciliter la commercialisation de leur production auprès des cavistes et des restaurateurs.

La Champagne est une région particulière concernant le vin car les grandes marques sont surreprésentées. La plupart des petits viticulteurs vendent leurs raisins à ces marques ou à des coopératives.

Les vignerons indépendants qui s’occupent de toute la filière, des vignes jusqu’à la commercialisation du vin, sont très minoritaires.

Ils n’ont pas forcément le réseau ni le temps nécessaire pour démarcher une clientèle de professionnels. C’est cela que je leur propose !


Lire aussi : Plantes, je boirai de votre eau !


  • Pourquoi passer par vous ?

Cette démarche a beaucoup d’intérêt pour les cavistes et les restaurateurs. Ils sont souvent contraints d’acheter en grande quantité auprès des marques et ne peuvent pas faire varier leur cave. Ils ont une ou deux références de champagne, alors que c’est une région qui offre une grande diversité de terroirs.

On le remarque tout de suite avec les champagnes de vignerons qui ne sont pas des assemblages de plusieurs régions, mais qui expriment à la fois le sol et la personnalité du producteur.

Je travaille avec une dizaine de viticulteurs qui sont chacun sur des zones géographiques différentes et qui ont des méthodes de travail assez diverses.

Je propose alors au caviste ou au restaurant de prendre une petite quantité de plusieurs cuvées. Ils peuvent ainsi réaffirmer leur rôle auprès de leurs clients en leur conseillant des cuvées pointues et originales.

  • Quel est votre fonctionnement ?

Les vignerons avec qui je travaille ont tous leur mot à dire quand je veux intégrer quelqu’un de nouveau. Il ne faut surtout pas que les bouteilles se fassent concurrence, au contraire, nous voulons enrichir l’offre. Ce sont ensuite des agents qui travaillent pour moi qui vont faire découvrir nos vins dans presque toute la France, sur les salons ou directement chez les pros.

Le but, c’est que les producteurs, les revendeurs et les clients soient avantagés à la fin de l’opération !


Lire aussi : Zoom sur les vins naturels ! 


La sélection champagne atypique du caviste

L’Extra Or d’Eugène, Moussé fils, solera 2003-2011, 30 €

Ce champagne, composé de 80 % de meunier et 20 % de pinot noir, est vieilli 48 mois sur lie. La complexité de la solera (un mélange de vendange de l’année avec un vin de réserve) associée au côté fruité du meunier et sous-tendue par une jolie vivacité fera merveille sur ce plat.

Fins Bois, Hugues Godmé, 47 €

Assemblage de vieilles vignes de chardonnay et de pinot noir, ce champagne, produit en viticulture biologique et biodynamique, est fait pour les morilles ! Il ne faut pas hésiter à le boire jusqu’à 15 °C pour faire ressortir les arômes qui compléteront bien ce plat. C’est un vin que l’on peut qualifier de vin à morilles et à cigares.

Brut tradition, Bourdaire Gallois, 30 €.

Avec ce velouté, on pourrait jouer l’opposition en allant sur un vin d’une minéralité délicate mais affirmée. Cependant, comme pour le potimarron, on fait le choix du meunier avec cette cuvée tradition de Bourdaire Gallois, à Pouillon, sur le massif de Saint-Thierry. À la fois précis et craquant, il offre un contrepoint parfait à ce velouté.

Révolution, Champagne Doyard, extra-brut, 40 €

Sur un plat guilleret, il faut un vin guilleret, même si la vinaigrette complique de manière générale les accords mets-vin. On conseillera un vin d’apéro sur l’acidité avec un dosage faible. Ce blanc de blancs de la famille Doyard conviendra très bien, puisque c’est le seul vin de ce domaine qui n’est pas du tout dosé et donc particulièrement sec.

Ratafia de Champagne, Vilmart et Cie, 35 €

Les dosages en sucre des champagnes ayant fortement baissé, ceux-ci sont de moins en moins adaptés aux desserts. Pourquoi pas, dès lors, ne pas rester en Champagne mais avec un ratafia de Champagne, un mélange traditionnel de moût de raisins de champagne non fermenté et d’alcool neutre ? Celui de la maison Vilmart est délicat et sera parfait avec ce tiramisu.

 

Théo Torrecillas