JE M’ABONNE À SLOWLY VEGGIE !

Loin d’Oxford Street, de sa foule de touristes et de ses grandes enseignes, l’East End de Londres est un joyeux repaire multicolore animé où l’on flâne les jours de marché. Zoom sur notre week-end à l’extrémité de l’ East London.

 

le quartier de l'east end à Londres

De l’effervescence, des décibels élevés, des couleurs vives et des marchés un peu partout, c’est ce qui compose ce coin de l’Est londonien. Il est loin le temps où Jack l’Éventreur sévissait dans ces rues, le temps où ce coin hyper-populaire de Londres – malfamé, même – accueillait surtout les pauvres et les migrants à la fin du xixe siècle. Désormais, l’East End London, littéralement « l’extrême est de Londres », compris entre les stations de métro Shoreditch High Street, Hoxton et Bethnal Green, est sans aucun doute le quartier le plus hype de la capitale. Une combinaison détonante de swag, d’avant-garde et d’expression artistique que l’on retrouve dans tous les domaines, toujours avec cette petite touche de marginalité qui fait sa particularité. Un peu comme un beau vernis craquelé sur des mains délicates.


Lire aussi : Un week-end à Amsterdam


Londres : les bonnes adresses de l’east end

Qu’elle soit qualifiée d’hipster ou d’ultra-bobo, cette « contrée » lookée, habillée par les œuvres de street artistes, vient définitivement clouer le bec des médisants qui clament toujours que « l’Angleterre, en matière de cuisine, ce n’est pas la folie ! ». Parce qu’au-delà d’être franchement stylé, ce quartier est aussi une véritable pépite culinaire, friand de bons produits sourcés, sains et responsables.

Broadway Market Hackney, le secret bien gardé de Londres

london-broadway marketIl suffit d’aller faire un tour au Broadway Market pour s’en rendre compte. Des fruits et des légumes bio, des « cookies pies » maison, de la street food internationale, des transats pour se poser et des musiciens qui jouent du blues… On pourrait y passer tout son samedi ! Les apple pies et les cinnamon rolls y sont concoctés le matin même et parfument les allées de ce marché incroyable…

Autre possibilité : se laisser aller au fil des rues graffitées, de food trucks en « cafés-fleurs », d’où l’on devine, rien qu’à l’odeur, la qualité du café proposé. Difficile de ne pas se laisser porter par l’énergie ambiante de ce coin londonien.

«  – Vous allez au festival vegan, vous aussi ?

– Quoi ? Il y a un festival vegan ce soir ? Où ça ?

– Suivez-nous ! »

Voilà comment, en l’espace de deux échanges à peine, on se retrouve embarqué dans un festival culinaire 100 % vegan rythmé par une techno puissante, où des stands déments de street food sont pris d’assaut par de jeunes gens, dont l’allure – cheveux violets ici, sac rose pétant là-bas et jupe rouge à pois blancs plus loin – apporte au paysage tamisé des accents toniques, du peps et de la vivacité ! L’ East London, en plus d’être accueillante, elle est dynamique !


Lire aussi : Sol Semilla : la cantine végane de Paris


Londres : nos adresses préférées de l’ East end

 1. Cookdaily

Cantine végane située dans Boxpark mêlant influences thaïes, philippines et vietnamiennes. Au menu : pad thaï, nems, soupes au lait de coco et galanga ou bo bun ultra-parfumés qui n’ont rien à envier aux plats des meilleurs restaurants asiatiques de Chinatown ! Les plats au « poulet vegan », à base de seitan, sont particulièrement bluffants.

 2. Hackney city farm

Véritable petit bout de campagne dans la capitale, cette jolie ferme ouverte au public héberge canards, poules et ânes. Elle possède aussi un jardin potager où légumes et arbres fruitiers s’épanouissent toute l’année, ainsi qu’un café-restaurant qui ne sert que des plats maison.

3. Barber & parlour

Imaginez un lieu, ambiance loft sur trois niveaux, dans lequel on peut  se faire couper les cheveux ou tailler la barbe, regarder un film dans une petite salle de ciné tout confort – plaid et fauteuil moelleux en prime ! – et se régaler toute la journée de pancakes aux myrtilles d’une gourmandise sans nom, de « tofu brouillé » et de yaourts au lait de coco et morceaux de banane. Le tout dans un cadre stylé – avec du mobilier chiné – et baigné par la lumière qui traverse les verrières. Une adresse coup de coeur… On s’y sent comme à la maison !

4. Andina

Restaurant péruvien veggie friendly au volume sonore élevé et à l’énergie débordante. Du côté de l’assiette, c’est à l’image du quartier : coloré, vif et de qualité ! À tester sans faute , le corn cake, un gâteau de maïs doux servi avec une sauce créole. Une adresse extra pour un dîner entre amis.

5. The frog

Installé dans le Old Truman Brewery, un spot prisé dans Bricklane, ce restaurant original, dissimulé derrière une sorte de caravane en bois envahie par des plantes suspendues, est orchestré par le chef Adam Handling, ancien participant de l’émission MasterChef, outre-Atlantique. Il y propose un menu dégustation végétarien haut en couleur (et en saveur) servi par les cuisiniers themselves !

 6. Mooshies London

Petite adresse de burgers végans (avec option bun sans gluten) servis avec frites de patate douce. Idéal pour un repas sur le pouce après une matinée shopping dans le quartier de Bricklane, réputé pour ses magasins vintage.

7. Boxpark

Un lieu hors du commun construit à partir de containers réunissant des boutiques de vêtements et de déco, des galeries d’art, des coffee shops, des bars et de nombreux petits restos. Ici, tout le monde trinque et mange sur de grandes tables en bois sur un fond de beat cadencé ! Une sorte de concept store contemporain fréquenté de jour comme de nuit par les habitants du quartier.

Infos pratiques pour un weekend à Londres

• Trains directs Eurostar Lille (1 h 20) ou Paris (2 h 15) / King’s Cross St Pancras. Billets low cost autour de 50 € A/R via la plate-forme « Snap ».

• Utile : Pour un séjour de plusieurs jours, pensez à la Oyster Card (à 5 £), rechargeable du montant de votre choix.

• Décalage horaire : 1 h de moins qu’en France.

• À prendre avec soi : un adaptateur, un chapeau et des petites économies pour shopper sans frustration…

• À ramener en France :des vêtements, des baskets et un bloc de fudge !

• Plus d’infos :www.visitlondon.com

Texte : Maëva Terroy 

Photos : Tiphaine Birotheau


Cet article vous a plu ? Découvrez le magazine Slowly Veggie, son application iOS et android