brasserie lola avis

JE M’ABONNE À SLOWLY VEGGIE !

La Brasserie Lola et la Brasserie 2e art, des adresses incontournables. Il y a quelques mois, je me rendais déjeuner à la Brasserie Lola. Leur concept ? Proposer des plats de tous les jours contenant des produits d’origine animale, mais en version… vegan (donc sans le moindre produit d’origine animale).

Brasserie Lola : étonnant restaurant vegan

Quand on arrive dans le restaurant et qu’on a la carte sous les yeux, si on ne fait pas trop attention aux petits détails (type les guillemets sur les mots « steak » ou « kebab »), on ne se douterait pas qu’il s’agit d’un restaurant végétalien

Et pourtant !

L’équipe de la Brasserie Lola s’est étendue, et a ouvert un second restaurant dans le quartier de Montorgueil : la Brasserie 2e art.

Les deux restaurants ont la même carte, et donc les mêmes plats. Je me suis donc rendue à la découverte de la Brasserie 2e art en septembre, avec ma moitié… Pour ma part, j’avais testé le « kebab » de la Brasserie Lola, et vous le verrez, j’ai eu les mêmes impressions pour celui de la Brasserie 2e art.

Mon avis sur ce restaurant vegan

J’ai regretté d’avoir prévenu à l’avance mon binôme que l’on se tenait dans un restaurant vegan, car on y voyait que du feu.

Que ce soit dans le décor (on aurait pu y trouver, par exemple, des tracts d’associations telle que L214 comme à La Palanche d’Aulac, qui auraient pu lui mettre la puce à l’oreille) ou sur la carte, on ne se doute de rien.

Je commence par un bon petit jus pommes-smoothie (pour faire croire que je mange healthy).

brasserie lola
(Bouuuuh le vernis écaillé) – Brasserie Lola

Lire aussi : VG pâtisserie, une pâtisserie vegan à Paris !


Il a donc opté pour le kebab vegan. Et j’ai opté pour la pizza orientale vegan qui contient de la « merguez ».

J’ai trouvé la pizza excellente, c’est assez fou ce qu’on arrive à faire avec la cuisine végétalienne… Reproduire des classiques de la cuisine omnivore, mais sans souffrance ou/et exploitation animale dans le lot, c’est fou.

Sincèrement, que ce soit pour le fromage ou pour la merguez, jamais on n’aurait pu penser naturellement que c’était vegan.

C’est pour dire : le fromage vegan, avait le goût et la texture classique d’un fromage fondu de vache.

La pâte était ni trop fine, ni trop épaisse (à mon goût) et la garniture était donc incroyable. L’illusion était parfaite, et la culpabilité était absente.


Lire aussi : Cloud Cakes, le vegan coffee shop : le test ! 


Kebab hélas trop salé

Le bémol s’est plutôt porté sur le plat de ma moitié : le « kebab »… Et j’étais plutôt d’accord avec lui : c’était beaucoup trop salé, presque immangeable. Lorsque je m’étais rendue à la Brasserie Lola il y a quelques mois, j’avais vraiment eu du mal à finir tant le seitan était salé.

brasserie lola

Je pense que ça vient du seitan présent dans le « kebab » pour remplacer la viande, et aux épices qu’on lui a ajouté.

Le seitan était dur sous la dent, pas vraiment agréable à manger. Et ici l’illusion… était inexistante. En même temps, il ne faut pas s’attendre à des miracles non plus, je sais.

Mais je vous avoue avoir été vraiment déçue du « kebab » de la Brasserie 2e art, mais aussi de la Brasserie Lola. Même si on n’y retrouvait pas du tout le goût du kebab « classique », j’aurais aimé qu’il soit au moins… bon.

Néanmoins les frites étaient excellentes. Mais j’ai quand même dû sacrifier une part de ma pizza pour rassasier l’homme.

Du coup, on s’est consolés sur les desserts.

Pour ma part, ça faisait un moment que j’attendais de goûter les gaufres avec le topping « nutella » maison ! Mon amoureux, lui, a choisi la panna cotta, son dessert préféré.

brasserie lola

 

Alors, comme je l’avais expliqué dans mon article sur les gélifiants et plus particulièrement sur l’agar agar, ça me semble assez compliqué de retrouver la texture d’une panna cotta classique sans gélatine animale

Sa panna cotta était bonne, mais elle était trop ferme : le piège classique de l’agar agar malheureusement.

brasserie lola

MAIS mes gaufres… ah, mes gaufres…incroyables ! La texture était parfaite, la cuisson était parfaite, le goût était parfait, et le « nutella » vegan était excellent.

Alors, mon avis sur la Brasserie Lola ?

C’est un bon oui pour la Brasserie Lola / 2e art, mais ne vous attendez pas à des miracles non plus, et passez votre chemin sur le « kebab » et la panna cotta. Faites confiance les yeux fermés aux pizzas et aux gaufres ! J’ai entendu dire également que le banana split envoyait du lourd.

Ombeline Giraud