restaurant La Palanche d'Aulac

JE M’ABONNE À SLOWLY VEGGIE !

On teste enfin le restaurant vietnamien vegan La Palanche d’Aulac ! En 3 mots ? Bo Bun Paris…

Comment, pourquoi, où ça La Palanche d’Aulac ?

Et c’est l’heure du test de la semaine ! En scrollant l’instagram de Sebastien Kardinal, j’ai bavé devant ses photos de bobun (se prononce boboun)… vegan.

Oui parce qu’en arrêtant la viande, j’ai bien vite compris que beaucoup de restaurants me fermeraient leurs portes.

Et même lorsqu’il y a une option végétarienne au menu de certains restaurants omnivores, on constate vite que le bo bun, lui, ne l’est pas complètement.

Je parle précisément de la sauce qu’on y met…

Et je dois vous avouer que les plats vietnamiens, ça me manquait vraiment…

Les mots « Bo bun Paris vegan » m’étaient jusqu’alors impossibles à associer.  Quel n’a pas été mon soulagement lorsque j’ai vu que mon sauveur était là, ici, à Paris : la Palanche d’Aulac, restaurant végétalien d’inspiration vietnamienne.

Ni une, ni deux, j’y ai trainé mon binôme dimanche soir pour tester le tout.

Le petit restaurant est situé dans le 9ème arrondissement.

La déco est très minimaliste, simple mais efficace quoi.

Derrière moi se trouvait une bibliothèque remplie de livres sur le veganisme, sur l’environnement…

Mais aussi de brochures d’associations de protection animale.

On l’a compris, on est dans une vraie adresse vegan qui le revendique haut et fort.

On retrouve sur la carte un tas de plats traditionnels, mais vegans, et ça, j’adore.

La Palanche d’Aulac, des nems : les entrées

Et j’ai enfin pu manger ce qui me manquait tant… Les nems !

Ça faisait à peu près 4 ans que je n’en avais pas mangé des vrais, des frais, croustillants, des gourmands… et surtout, sans viande.

Donc forcément, je n’hésite pas une seule seconde et j’en fais mon entrée.

Et je vous assure… ça a été un rêve ! Je me demande même si dans mes souvenirs, j’ai déjà mangé des nems aussi bons dans ma vie…

Le nem n’est ni trop gras, ni trop sec, croustille sous la dent, mais restent fondant à l’intérieur.

Ils sont accompagnés de salade, de feuilles de menthe et de la traditionnelle sauce nuoc mam fait maison et 100% végane.

Ils sont farcis aux légumes, champignons et au seitan maison, et ils sont, mais tellement bons.

bo bun paris
La Palanche d’Aulac, un restaurant vietnamien vegan et végétarien

Lire aussi : Hank, le meilleur burger vegan de Paris ! 


Mon binôme, lui, a plutôt opté pour une salade vietnamienne, qui se compose simplement de crudités parsemées de cacahuètes et de poudre de riz. C’était apparemment plutôt bon et rafraîchissant !

Bo Bun Paris et Soupe Pho : les plats

Puis arrive l’heure de choisir son plat… Depuis longtemps je cherchais un bo bun qui soit vegan, mais il faisait un peu froid et je voulais manger quelque chose de chaud (oui, forcément…)

Là encore, j’ai choisi un des plats qui me manquaient énormément : la célèbre soupe Pho. Elle se compose de nouilles de riz servies dans un bouillon de légumes parfumés aux épices, accompagnées de viande végétale et d’herbes aromatiques.  On vous présente également une petite assiette contenant des pousses de soja, de la citronnelle, et du citron, pour agrémenter selon votre goût la soupe Pho.

C’était incroyable. J’avais presque le doute de savoir si c’était vraiment végétalien tant la viande végétale se rapprochait énormément du boeuf…

Note : oui parce que très souvent, un végéta*ien n’arrête pas de manger de la viande pour son goût, mais pour la façon dont c’est fait (entre autre). Je pose ça là comme ça.

bo bun paris

Lire aussi : Tien Hiang : délicieux trompe l’oeil


Le bouillon était parfumé, plein de saveurs, les légumes étaient excellents et se mariaient parfaitement au bouillon, la viande végétale adoucissait un peu le tout…

Ça faisait du bien, c’était le parfait plat « comfort food » pour terminer le week end en beauté.

Ma moitié a opté pour le bo bun nom, composé d’un grand bol de vermicelles de riz, de viande végétale sautée aux oignons, de nems et de légumes marinés.

Ça a été un des meilleurs bo bun Paris qu’il ait mangé, oui, lui qui est pourtant omnivore. Besoin d’en dire plus ?

bo bun paris

Ah oui, et comme on blague pas, on a bu un peu de bière. On en a gouté deux et notre préférence s’est portée sur la Hanoi Beer, qui est plus douce et plus fruitée. Par contre, on a été sages et on a résisté à l’appel du dessert.

bo bun paris

Verdict et avis sur La Palanche d’Aulac !

Mais ce que je peux vous en dire, c’est qu’à la Palanche d’Aulac, on va y retourner ça c’est sûr, et j’ai même pour objectif de tester toute la carte. C’est devenu sans hésitation aucune, mon restaurant vietnamien préféré, voire même ma meilleure adresse vegan de la capitale (j’ai même fait une story sur mon instagram, c’est vous dire !). Une cuisine vietnamienne authentique et végane.

Ombeline Giraud

Envie de faire sa propre soupe Pho végane chez soi ?