Écouter Mary Devinat parler cuisine, blog et gourmandise, c’est un peu comme feuilleter un carnet de voyage illustré d’aquarelles…

Dans ses mots, il y a des couleurs, derrière les couleurs, on perçoit la délicatesse. « Joli » revient si souvent dans son discours que, vite, on cherche son blog et son compte Instagram pour voir comment elle y fait vivre ce mot. Et là, on comprend. Mary Devinat, 20 ans, touche déjà son rêve du bout des doigts, comme si elle avait sauté quelques classes. « Après un bac littéraire et deux ans d’histoire de l’art, j’ai été rattrapée par une évidence : la cuisine était au centre de tout, explique-t-elle.

Dans sa dimension nourrissante, mais aussi dans un axe nutritionnel et esthétique. Manger, oui, mais des aliments sains, beaux, si beaux que l’on aurait envie de les prendre en photo ou de les dessiner… »

Les bases de son projet de vie étaient jetées! Cuisiner, dessiner, photographier, partager… l’idée du blog a surgi. « Dans ma famille, tout le monde cuisinait, à sa façon. Mon père, architecte, concoctait des plats en sauce un peu dans son coin, et je l’observais… Ma mère et ma grand-mère en faisaient une affaire de partage, et préparaient ensemble des repas pour de grandes tablées. Alors, quand j’ai créé mon blog, je nourrissais l’espoir qu’on me pose des questions, qu’on commente mes recettes et astuces. » Bienvenue dans la cuisine de Mary!

  1. Bucolique : une touche fleurie signe souvent ses créations, même les plus simples…

  2. Du peps : jus de fruits, smoothies, petits déjeuners sont de vraies natures mortes… pleines de vie.


Lire aussi : Découvrez notre top 6 des instagrameuses veggie à suivre sans plus attendre !


Jardin secret

Mary l’a dit, l’art est son autre passion. Comme Cézanne, Manet ou Sérusier, les aliments l’inspirent. Si elle avoue passer par l’étape des dessins avant même de réaliser un plat complexe, elle ne les met pas encore en avant. À quand l’expo ?


Cet article vous a plu ? Découvrez le magazine Slowly veggie, son application iOS et android